Vidéo : Autisme, si tu savais…

Vidéo de Pierre Tacussel . “De l’autisme silencieux, je me fais le porte-voix”, un magnifique texte mis en musique pour ressentir l’univers des personnes avec TSA.
Éducateur de formation, Pierre Tacussel est passionné par son métier et l’univers de l’autisme. “Je me suis essayé à écrire et retranscrire ce qu’est cette pathologie. Riche de mes rencontres et de mes formations, je voulais partager ce que l’on sait et ce que l’on peut imaginer de l’autisme. Ce texte essaie de dessiner les grandes lignes, les pourtours de ce vaste monde. Je n’ai pas la prétention de la vérité tant il en existe mais en voici une généralité .”

EXTRAIT
(Refrain)
Il fallait trouver les mots pour eux car l’ignorance fait peur, crois moi…

de l’autisme silencieux, je me fais le porte-voix.

Je suis un enfant, un homme, une femme,
capte mon regard et tu y verras une flamme…
l’intuition sociale je ne saurais qu’en faire,

ma particularité, la surcharge sensorielle.

Je suis le chef d’orchestre de mon corps
Je crie et vocalise quand  vos sons m’électrisent
Je peux regarder le soleil à m’en brûler les yeux
ou fuir une veilleuse quand la pénombre me va mieux
j’évite aussi ne serait-ce qu’un regard,

s’il est le reflet de l’âme je me fais fuyard

Mon manège à moi, c’est moi et je te mets le cœur à l’envers

Artistes, autistes, mais tous différents
Je ne rentre dans aucune case, certains ont essayé,

tout au mieux une étiquette, ce sera celle d’inadapté,

Ce que je vais dire n’est pas une injure,
mais entre la société et moi il y a comme une fracture
si la normalité est la règle dans ce monde de fou,

alors je traverse à l’aveugle en dehors des clous…

Toi qui a les codes c’est là que tu interviens !
je ne pense pas le monde comme vous
le temps, l’espace, ces concepts qui pour moi restent flous
je m’attache à des détails qui peuvent te paraitre futiles
quand la cohérence me serait bien utile
aide moi à donner du sens à mon environnent

à aménager mon espace pour le rendre rassurant …

Si on s’aime, laisse moi aussi te fuir,
tu seras riche de ça…
il n’y a pas de règle, si ce n’est celle qu’on fixera.